Ambassadrice de France à Pristina : Accord définitif entre Belgrade et Priština dans deux à trois ans

Partagez sur :

Priština s’est engagée à mettre en œuvre la Communauté des municipalités serbes (CMS), mais cela ne signifie pas la création d’une autre Republika Srpska, a déclaré le 10 février l’ambassadrice de France à Priština, Marie-Christine Butel.

Elle a ajouté que c’est à Belgrade et Priština de s’entendre sur un accord définitif, et que cela devrait se faire d’ici 2024 ou 2025.

Dans une interview accordée à « Gazeta Express », Mme Marie-Christine Butel a déclaré qu’en signant deux accords de 2013 et 2015 pour la formation de la CMS, Priština s’est engagée à les mettre en œuvre.

Les deux accords signés laissent beaucoup d’espace aux autorités de Priština pour déterminer le cadre juridique, le statut et le mode de fonctionnement de cette entité, a-t-elle dit, précisant qu’il ne s’agit pas de perturber le fonctionnement des institutions de Priština ou de créer une nouvelle Republika Srpska.

Selon elle, l’accord définitif sera le résultat de négociations entre Belgrade et Priština. « Il appartient aux deux parties d’en déterminer le contenu en fonction des points sur lesquels elles pourraient s’entendre, dans le but de rendre cet accord au moins global, définitif et juridiquement contraignant », a déclaré Mme Marie-Christine Butel.

Interrogée sur le moment idéal pour que Belgrade et Priština parviennent à un accord définitif et sur le fait que l’absence de date butoir entraîne, selon elle, des retards et des atermoiements dans le processus, elle a répondu « qu’après les élections en Serbie en avril, ce sera une période de deux ans, qu’il faudra utiliser pour parvenir à un accord avant les élections européennes de 2024 et les élections au Kosovo de 2025 ».

La rédaction de Balkans-Actu

La rédaction de Balkans-Actu

Sur le même sujet

Aucun autre article lié

Inscrivez-vous maintenant

Pour recevoir nos derniers articles dés leur sortie !